Les mutuelles permettent de couvrir, dans une certaine mesure, les frais de santé non pris en charge par l’assurance maladie publique.

En Allemagne, systèmes de santé public et privé se cotoient.

Les « freiwillig versichert », ont le choix entre les deux systèmes. Il s’agit des salariés ayant un revenu supérieur annuel brut supérieur à 59 400 €* et les indépendants.

Ils peuvent s’orienter vers le système privé, qui offre de manière générale une meilleure couverture, avec des tarifs compétitifs. Nous vous recommandons cependant de comparer attentivement avec un spécialiste dans quel système vous serez le mieux assuré en fonction de différents critères tels que l’âge, la situation familiale et le bilan santé.

Pour plus d’informations, veuillez vous référer à notre article sur le système de santé allemand.

Assurance santé ordonnance

Les personnes dans l’obligation de s’assurer dans le système public « Pflichtversichert», (revenu inférieur à 59 400 € bruts en 2018) peuvent étendre leur niveau de couverture grâce à une complémentaire santé privée « Zusatzkrankenversicherung ».

Les complémentaires santé vous permettent alors de bénéficier du remboursement de soins non-couverts par votre assurance publique (cf. points ci-dessous).

Il est donc vivement recommandé de souscrire à ce type d’assurance à votre arrivée en Allemagne, au mieux avant l’apparition de problèmes de santé. Dans le meilleur des cas, ces derniers peuvent mener au moment de la souscription à une augmentation du tarif de base et dans le pire des cas à une exclusion patielle ou totale.

 

Les complémentaires santé

Les complémentaires santé vous donnent avant tout accès à des soins de qualité supérieure sur trois domaines majeurs :
(A noter, les prestations suivantes ne sont pas couvertes par l’assurance publique !)

 

L’ambulatoire :

  • les médecines douces telles que l’acupuncture, l’ostéopathie, l’homéopathie
  • certains soins de prévention
  • les soins en dépassement d’honoraires
  • les lunettes, montures et lentilles
  • les prothèses auditives

 

L’hospitalisation :

  • chambre individuelle ou à deux lits
  • soins donnés par médecin chef
  • consultation privée en dépassement d’honoraires par le médecin chef lors de l’admission et de la sortie
  • forfait journalier : 10 € par jour pendant 28 jours maximum
  • coûts du transport pour un hôpital autre que le plus proche du domicile

 

Le dentaire :

  • les prothèses dentaires (implants inclus) : une bonne complémentaire santé couvre jusqu’à 90% des frais.
  • les plombages
  • le nettoyage professionnel des dents
  • certains soins comme la parodontie ou le traitement racinien

 

Selon le niveau de couverture souhaité, une complémentaire coûte entre 5 € et 200 € mensuels. À déterminer selon vos besoins et votre budget.

N’hésitez donc pas à vous diriger vers un de nos spécialistes si vous souhaitez d’avantages d’informations.

 

*plafond 2018. Ce montant peut être revu chaque année.

 

Auteurs :
Alix Seychal Tylinski, assurances, optimisation fiscale, santé, retraite
Élodie Taisne, assurances & optimisation fiscale, santé, retraite

Article publié lundi 30 juillet 2018 sur LEPETITJOURNAL.COM