Face à une imposition importante, il existe de nombreuses possibilités de réduire ses impôts.

L’épargne-retraite

Le principe de ces véhicules d’épargne est le suivant : les cotisations sont déductibles des revenus, en revanche les revenus tirés à l’avenir de ces produits seront taxés entièrement.

Les retraites d’entreprise :

La retraite d’entreprise est fortement encouragées par les entreprises, elles existent sous de nombreuses formes et sont investies du revenu brut. En revanche, le capital est bloqué jusqu’à la retraite. Les frais initiaux étant importants, en cas de départ prématuré de l’entreprise, le capital restant est inférieur à celui cotisé. Prudence !

La Riester-Rente :

La Riester-Rente est une épargne privée subventionnée par l’Etat et déductible des revenus. L’objectif est l’amélioration des revenus à la retraite et le financement immobilier (ce contrat pouvant servir d’apport pour un financement).

La Basis Rente :

La Basis Rente est une épargne privée déductible en partie des revenus, elle ne peut être versée qu’en rente. C’est un outil complémentaire intéressant pour les hauts revenus.

Dans tous les cas, il convient de bénéficier d’un conseil avant de s’engager aveuglément dans ces véhicules d’épargne.

 

L’immobilier locatif

L’immobilier locatif est aidé fiscalement en Allemagne de la manière suivante :

  • Les revenus locatifs sont imposés.
  • Les frais d’intérêts bancaires sont déductibles des revenus.
  • Les autres frais (gestion, petits travaux) sont eux aussi déductibles des revenus.
  • L’amortissement du bien lui-même est déductible à 100% des revenus, par tranches allant de 2% à 9% de la valeur du bien chaque année, selon le type d’investissement.

Les deficits fonciers ne sont pas plafonnés, il est donc possible d’investir dans l’immobilier de manière illimités. Attention cependant au choix des biens et à l’horizon d’investissement désiré. Un conseil de qualité est indispensable.

Comment se faire aider ?

Face à la complexité du système fiscal allemand, il est nécessaire de s’informer et de prendre conseil.
Vous pouvez vous adresser à différents interlocuteurs :

  • Les services fiscaux eux-mêmes.
  • Un conseiller fiscal (Steuerberater) : celui-ci établit chaque année le constat que des mesures visant à diminuer l’impôt ont été prises et remplit la déclaration de revenus. Il conseille à l’établissement du dossier fiscal sans proposer de stratégies pro-actives de déductions.
  • Un conseiller financier patrimonial permet, proactivement, d’étudier les possibilités de déductibilités fiscales et propose des solutions concrètes de mise en place de stratégies de défiscalisation adaptées.