Si la conduite et le code de la route sont sensiblement identiques entre la France et l’Allemagne, la législation, quant à elle, est complètement différente.
Une prise de conscience absolue des Français sur les routes d’Allemagne ainsi qu’un changement de comportement et de couverture assurantielle sont indispensables.

Voici les points principaux à retenir à ce sujet :

1 – Le délit de fuite (Fahrerflucht)

 

Que risque t'on avec un délit de fuite en Allemagne ?
Si vous effleurez un véhicule (lors d’un stationnement par exemple) après avoir vérifié qu’il n’y avait pas de dommages et repartez sans en informer le propriétaire, cela est considéré comme un délit de fuite.

Le moindre témoin de la scène appellera la police pour dénoncer le délit. Vous risquez une lourde amende, un retrait de permis et de points et, dans le pire des cas, une peine de prison.

→ Conseil de nos avocats

Attendez 20 minutes que le propriétaire revienne, puis si celui-ci ne se manifeste pas, appelez vous-même la police pour faire constater le dégât.

Si celle-ci ne peut pas venir, rendez-vous au prochain commissariat. Même si vous laissez un papier avec votre nom et vos coordonnées vous restez pénalement responsable pour délit de fuite !

→ Conseil de nos assureurs

Si vous êtes accusé de délit de fuite, il vous faut absolument le soutien d’un avocat. Sa présence fera peut-être retirer sa plainte à un plaignant inventif (les fausses accusations de délit de fuite existent) et vous aidera à limiter les dégâts ou à faire classer l’affaire.
Ses frais seront pris en charge par une assurance juridique qu’il vous convient de souscrire parallèlement à votre assurance voiture.

2 – Les dommages matériels à votre encontre

 

Dégat materiel

En France, les assureurs de deux parties concernées par un accident se mettent d’accord entre eux pour organiser le versement de l’indemnisation.

En Allemagne, il revient à chacun de faire valoir ses droits auprès de l’assurance adverse, ce qui peut être long et semé d’embûches sans assistance et sans maîtrise de l’allemand.
Idéalement, passer par un avocat est doublement efficace : il s’occupe des procédures et ses honoraires sont réglés par l’assurance adverse (en cas de responsabilité de la partie adverse).
En revanche, si la responsabilité adversaire n’est pas reconnue, les frais d’avocat sont à votre charge, sauf si vous avez une assurance juridique.

3 -Les dommages corporels

 

domage-corporel

L’Allemagne, contrairement à la France, reconnaît les « Schmerzengeld » pour toutes les douleurs liées aux cervicales.
En revanche, dès lors qu’il s’agit d’indemnisations lourdes, l’Allemagne est beaucoup moins généreuse dans l’aide aux victimes.
Un handicap, un long arrêt de travail sont insuffisamment indemnisés et dans la plupart des cas, après des années de procédure.
Pour y remédier, pensez à inclure dans votre contrat d’assurance auto l’option qui permet d’assurer conducteurs et passagers en cas d’accident. Ainsi, votre assureur vous indemnisera et se retournera ensuite contre l’assurance adverse.

Comme le montrent ces différences essentielles, il est important de s’engager sur les routes en Allemagne en ayant un bon avocat, une bonne assurance juridique et une bonne assurance automobile.

En savoir plus ou besoin d’accompagnement ?

N’hésitez pas à faire appel aux services d’Expatriation Allemagne .

Nous pourrons vous accompagner dans les domaines suivants : 

  • Assurance & Banque
  • Droit & Fiscalité
  • Formalités & Administration
  • Santé & Prévoyance
  • Travail
  • Retraite