Les classes d’imposition (Steuerklasse) sont les composantes du système d’imposition à la source en Allemagne. Elles ne concernent que les salariés et fonctionnaires, pas les indépendants.

Il existe 6 classes qui sont notamment fonction de la situation familiale du salarié. Bien souvent, le choix n’est pas possible.

Peu importe le choix de la classe d’imposition, l’impôt final payé à la fin sera le même. Le différentiel entre impôt à la source et impôt à payer réellement sera régularisé lors de la déclaration annuelle des revenus.

Classe 1 : résident célibataire, veuf ou divorcé et sans enfants. Egalement les non-résidents ou les salariés mariés ayant leur conjoint(e) imposée dans un autre Etat. Les personnes mariées mais séparées de fait sont imposables en classe 1.

Classe 2 : célibataire, veuf ou divorcé avec au moins un enfant à charge.

Classe 3 et 5 : pour les couples mariés et non séparés de fait – classe 3 pour un conjoint, lorsque l’autre est rattaché à la classe 5. Egalement les salariés veufs, pendant l’année qui suit le décès du conjoint. La classe 3 est très faiblement imposée à la source, la classe 5 très lourdement.

Classe 4 : pour les couples mariés et non séparés de fait lorsque les deux conjoints n’ont pas opté pour les classes 3 et 5. Equivaut à la classe 1 ou la classe 2 (si enfants).

Classe 6 : réservés aux salariés qui perçoivent un autre salaire déjà imposé dans une des classes précédentes.

Le choix entre classe 3 & 5 ou classe 4 :

Avant de se poser la question du choix de la classe 3&5 ou de la classe 4, il convient de se rappeler le point suivant : peu importe le choix, l’impôt payé à la fin est le même !

Dans le cas du choix classe 3/5, l’impôt prélevé du salaire est bien souvent inférieur à l’impôt réel à payer. Le salaire disponible chaque mois est donc supérieur, mais c’est une illusion d’optique.

Corollaire : pour un couple ayant choisi les classes 3 & 5, la déclaration de revenus est obligatoire. Un complément d’impôts à payer est généralement à prévoir, une récupération peu probable.

Inversement, un couple ayant classe 4 & 4 n’est pas obligé de faire une déclaration de revenus, sauf si un des conjoints perçoit des revenus d’une autre source que le travail salarié. On constate souvent un trop payé d’impôts et par conséquent, une récupération si la déclaration est faîte.

Le choix 3/5 est pertinent si :

  1. Le couple est prêt à faire sa déclaration de revenus chaque année avant le 31 mai.
  2. Le différentiel des revenus entre conjoints est telle qu’un des conjoints perçoit plus de 60% du revenu brut familial et que l’autre supporte psychologiquement le fait de voir 60% de son salaire imposé ou chargé.
  3. Le couple est capable d’épargner le trop perçu pour rembourser au fisc suite à la déclaration.
  4. Un choix tactique s’avère utile pour optimiser les prestations sociales (Elterngeld, Arbeitslosengeld, Krankengeld) calculées à partir du revenu net.
  5. Inversement, pour obtenir certaines subventions ou optimiser certains coûts, il faudra plutôt chercher à diminuer le revenu net global. Le coût de la Kita des enfants par exemple.
  6. Un dossier de financement immobilier doit être réalisé afin d’augmenter artificiellement le net.